INVASION DE L’ARMÉE RUSSE EN UKRAINE

Solidaires avec l’Ukraine! Solidaires avec les Ukrainiens du Québec, du Canada
et du monde entier! La raison vaincra la folie meurtrière!

Plus d'information sur la page Facebook du président de l'Ukraine Volodymyr Zelensky https://facebook.com/zelenskiy.official

Guerre au Proche-Orient Solidaires avec les familles des victimes innocentes israéliennes et palestiniennes!
Les 8 000 logements sociaux et abordables qui seront construits d’ici quatre ans grâce à un investissement conjoint des gouvernements du Québec et du Canada permettront d’héberger seulement un très petit pourcentage des 200 000 immigrants (des admissions régulières) qui s’installeront en sol québécois d’ici 2027. (Photo: LIC)

UNE TEMPÊTE QUI RISQUE
DE NUIRE AUX IMMIGRANTS!

La crise du logement agite les esprits dans l’espace public québécois et canadien. L’immigration massive est montrée du doigt, à tort ou à raison, comme l’une des causes principales de cette crise. Une tempête sociale majeure se dessine à l’horizon.

Si les dirigeants politiques continuent de traiter cette situation critique par des demi-mesures et de belles paroles, les nouveaux arrivants (et les immigrants en général) changeront bientôt leur vieille étiquette de «voleurs de jobs» contre celle de «voleurs de toits».

Mihai Claudiu CRISTEA

Le Canada réduit le nombre de permis d’études délivrés aux étudiants étrangers

Le 22 janvier 2024, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, M. Marc Miller, a annoncé que «le gouvernement du Canada mettra en place un plafond national de réception des demandes de permis d’études afin de stabiliser la nouvelle croissance sur une période de deux ans». Cette mesure prise dans le contexte de la crise du logement qui frappe le Canada d’un océan l’autre «aura comme résultat l’approbation d’environ
360 000 permis d’études en 2024, ce qui représente une baisse de 35 % relativement à 2023».

Selon Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, «des plafonds provinciaux et territoriaux ont été fixés, pondérés en fonction de la population, ce qui se traduira par des diminutions beaucoup plus importantes dans les provinces où la population d’étudiants étrangers a connu la croissance la plus insoutenable». Cette mesure n’aura aucune incidence sur le renouvellement des permis d’études. Les étudiants à la maîtrise ou au doctorat ainsi que ceux des niveaux du primaire et du secondaire ne sont pas non plus touchés par les nouveaux plafonds.

La ministre québécoise de l’Immigration Christine Fréchette, citée par Radio-Canada, affirme que «les quotas d’émission de permis d’études» annoncés par son homologue fédéral Marc Miller «ne toucheront pas le Québec». Questionné également en conférence de presse sur l’impact en sol québécois de la baisse de 35 % du nombre de permis d’études qui seront accordés en 2024 et 2025 aux étudiants étrangers par le Canada, le ministre Marc Miller estime même que «le Québec, en théorie, aura la capacité d’augmenter» le nombre actuel. (L.I.C.)

Sources : Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada et Radio-Canada

Lisez plus dans l'édition de janvier imprimée

Les immigrants du Québec ne sont pas des robots!

Le gouvernement du Canada veut augmenter les seuils d’immigration à 500 000 nouveaux arrivants par année. Le gouvernement du Québec est réticent à un tel afflux, réclamé en revanche depuis des années par les conseils du patronat et les chambres de commerce.

Certes, nous avons besoin d’une main-d’œuvre qualifiée et l’immigration nous l’offre. Mais à entendre les chantres d’une immigration massive, on a l’impression que les immigrants seraient une sorte de robots qu’il s’agirait de placer au centre de chaque usine en leur injectant chaque jour dans les joints une quantité savamment dosée d’huile. Mais un immigrant n’est pas un robot. Il faut admettre qu'accepter un immigrant, c'est passer un contrat avec lui.

Un immigrant est un être humain qui doit se loger, se nourrir, parfaire ses connaissances, être soigné, avoir des loisirs et plus encore. Les immigrants ont le droit d’avoir un conjoint ou une conjointe ainsi que leurs enfants vivant en famille. Pourquoi devraient-ils attendre plus de 40 mois pour que leur famille soit admise au Québec? Ces personnes ont des besoins légitimes, ceux d’un toit, d’une école, d’un hôpital, d’un parc tout autant que les Québécois «de souche».

Par les temps qui courent, peut-on jaser un brin des problèmes en éducation et en santé pour évaluer notre capacité d’accueil? C’est ce que s’évertuent à répéter bien des personnes qui ont soulevé les problèmes d'une immigration trop grande et qui ont fini assez vite par être accusées de racisme, d'appartenir à l’extrême droite et j'en passe.

La crise du logement abordable (comme si elle était le seul problème) n'est pas seulement une question de subvention à la construction. Il faut aussi trouver des ouvriers pour construire des maisons.

Michel LECLERC, collaboration spéciale

Lisez plus dans l'édition de janvier imprimée

L'édition imprimée
no. 211, Janvier 2024
3 000 exemplaires. 20 pages.
Disponible dès maintenant.
Voir les points de distribution

« Mille et une nuits d’Égypte » à Québec

Le 11 novembre dernier, la Corporation des loisirs de Saint-Louis-de-France nous a proposé en première à Québec, dans le cadre de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles, une soirée dépaysante intitulée «Mille et une nuits d’Égypte». L’événement, qui a eu lieu au gymnase de l’école Saint-Louis-de-France II dans l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, a attiré plus de 250 personnes qui ont pu découvrir un peu de ce grand et mystérieux pays qu’est l’Égypte.

Heureux de rendre accessible ce voyage imaginaire à leurs concitoyens de toutes origines, Anne-Marie Pageau, Fréderic Bilodeau, Mireille Tanguay, René Boudreau, Christian Soucy, Robert Lagacé et Gaston Dionne, membres du CA de la Corporation des loisirs de Saint-Louis-de-France, ont collaboré avec des habitants du quartier d’origine égyptienne. (...)

Les différents kiosques de l’événement «Mille et une nuits d’Égypte» nous ont permis d’apprécier la musique traditionnelle égyptienne et l’art du tatouage égyptien (le henné), une forme d’écriture ancestrale perpétuée depuis l’Égypte antique où les lettres sont remplacées par des images représentant des animaux ou des personnes. Plusieurs courageux sont partis chez eux avec leur nom tatoué temporairement à l’égyptienne.

Susanne BERGMANN

Lisez plus dans l'édition de janvier imprimée

Comment conduire de manière sécuritaire durant le long hiver québécois?

Quel genre de conduite devons-nous adopter quand la chaussée est enneigée ou très glissante? Que faire et ne pas faire? Nous avons posé ces questions à
M. André Koné, directeur de l’École de conduite du Québec, partenaire du mensuel Les immigrants de la Capitale. (...)

Le conseil de ne pas brusquer les commandes revient souvent et avec raison dans les capsules vidéo sur la conduite hivernale. Mais que faire advenant que l'auto dérape sur la neige ou sur la glace noire et qu’on a la sensation de ne plus contrôler le véhicule? «Mon conseil en cas de mauvaise adhérence des pneus avec l'asphalte, c'est de garder son sang-froid. (…) Un freinage brusque, tout comme un coup de volant brutal, pourrait conduire à la perte de contrôle du véhicule. On peut par contre donner des petits coups de frein successifs», précise M. André Koné de l’École de conduite du Québec.

Certains instructeurs de conduite suggèrent également (pour sortir du dérapage et regagner de l’adhérence) de regarder dans la direction vers laquelle on veut aller et de diriger doucement le volant dans le sens contraire du dérapage, et cela sans paniquer.

Mihai Claudiu CRISTEA

Lisez plus dans l'édition de janvier imprimée

Afin de vous faciliter la vie en sol québécois P

Ouvrir un compte bancaire avant l’arrivée au Canada

Plus vite vous ouvrez un compte dans votre processus d'immigration au Canada, plus vous vous facilitez la vie.

Que vous prévoyiez d’immigrer, d’étudier ou de travailler au Canada, ou encore d’investir depuis votre pays d’origine, l’ouverture d’un compte à distance accélère votre transition financière. Elle vous permet de transférer des fonds dans votre compte au Canada avant votre arrivée et d’activer rapidement votre compte une fois sur place. Plus vite vous ouvrez un compte dans votre processus d’immigration au Canada, plus vous vous facilitez la vie. Vous serez soulagé par la suite de pouvoir vous concentrer sur toutes les autres choses auxquelles vous devez penser!

Les pièces à avoir en main pour toute ouverture de compte en ligne: votre passeport; le document officiel émis par le gouvernement du Canada ou par le gouvernement du Québec dans le cadre de votre demande d’immigration (permis d’études, permis de travail, EIMT complet, lettre d’introduction, etc.); votre future adresse au Canada ou le code postal de votre employeur ou de votre établissement d’enseignement; le numéro d’identification fiscale de votre pays d’origine.

Quelques étapes suffisent pour ouvrir un compte à distance :

  1. Connectez-vous à desjardins.com/OuvrirCompte. Remplissez le questionnaire en ligne. Ayez votre passeport en main.
  2. Un courriel vous est envoyé dans les 24 à 48 heures. Remarque : Pensez à vérifier votre boîte de courrier indésirable.
  3. Des renseignements concernant votre compte vous sont envoyés. Utilisez-les si vous souhaitez transférer des fonds dans votre compte au Canada.
  4. À votre arrivée au Canada, finalisez l’ouverture de votre compte. Présentez-vous avec vos pièces d’identité à la caisse mentionnée dans le courriel et récupérez vos moyens de paiement.

L’offre Desjardins pour les nouveaux arrivants propose, entre autres, un compte bancaire incluant un forfait transactionnel gratuit  et des transactions illimitées pendant un an. Mais ça ne s’arrête pas là! Desjardins vous offre également des conseils et des ateliers qui faciliteront votre intégration.

S’installer dans un nouveau pays suscite nécessairement des questions. Vous pouvez compter sur Desjardins pour vous guider.

Voir plus d’information sur l’ouverture d’un compte bancaire Desjardins au Canada ici: https://www.desjardins.com/particuliers/vous-etes/nouveaux-arrivants-canada/ouvrir-compte-canada/index.jsp