Dimanche de Pâques horrible au Sri Lanka. Plus de 250 personnes tuées
dans une série d’attentats terroristes anti-chrétiens. Solidaires avec les familles des victimes!
La violence poussée au-delà de l’impensable a provoqué une scène d’horreur sur la rue Arago dans le quartier Saint-Sauveur à Québec. (Photo: TVA Nouvelles)

HORREUR dans Saint-Sauveur

Le 9 août 2019, la violence poussée au-delà de l’impensable a provoqué une scène d’horreur sur la rue Arago Ouest dans le quartier Saint-Sauveur à Québec. Le Tunisien d’origine Frej Haj-Messaoud, 39 ans, accusé présentement de tentative de meurtre, a transformé en torche humaine son ex-conjointe âgée de 27 ans et originaire du même pays. L’événement a provoqué stupéfaction et révolte d’un bout à l’autre du Québec, au Canada et même à l’étranger.

Mihai Claudiu CRISTEA

Du 12 au 21 septembre 2019

Des films internationaux à ne pas rater au
Festival de cinéma de la ville de Québec P

Scène du film Take me somewhere nice (Photo : FCVQ).

Le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) vous invite à découvrir du 12 au 21 septembre 2019 une série d’œuvres cinématographiques provenant des quatre coins du monde. De conflits familiaux ou politiques à des films d’horreur ou d’humour, notre sélection des meilleurs récits et portraits internationaux vous fera voyager à travers différentes réalités.

Gagnant d’un prix au Festival de Cannes, le documentaire poignant For Sama raconte la vie de Waad Al-Kateab au cours des cinq années du soulèvement d’Alep, en Syrie. Cinq années durant lesquelles Waad tombe amoureuse, se marie et donne naissance à Sama, alors que le conflit s’enlise autour d’elle.

La réalisatrice belge Sarah Hirtt, lauréate au Festival de Cannes, signe son premier long-métrage intitulé Escapada. Une famille déchirée par la vie se retrouve en Espagne autour d’un petit héritage familial: Gustave, transporteur au bord de la faillite, Jules, militant anarchiste, et Lou, la cadette perdue entre ses deux frères. Chacun a sa vision du monde et des projets pour cet héritage qui va réveiller les secrets et les fantômes du passé.

D’une esthétique imprenable, le film Take me somewhere nice vous amène dans la quête d’Alma qui voyage des Pays-Bas jusqu'en Bosnie pour rendre visite à son père qu'elle n'a jamais rencontré. Elle s’embarque dans une escapade routière imprévisible au cœur du pays.

Pour la programmation complète de l’édition 2019 du Festival de cinéma de la ville de Québec et pour obtenir vos CinéPasses ou vos billets, visitez dès maintenant le www.fcvq.ca.

Le Salon Carrière Formation de Québec

Un événement incontournable pour les immigrants! P

Du 24 au 26 octobre 2019 au Centre de foires ExpoCité

Photo : Salon Carrière Formation de Québec

Le Salon Carrière Formation de Québec aura lieu du jeudi 24 au samedi 26 octobre 2019 au Centre de foires ExpoCité. C’est l’événement par excellence pour vous outiller afin d’être en mesure de faire un choix de carrière éclairé ou de trouver un emploi. Plusieurs ressources seront disponibles sur place pour vous aider à cheminer sur le marché du travail. Vous trouverez en un seul lieu toute l’information sur les perspectives de carrières, les formations et les emplois adaptés à votre parcours professionnel. Des représentants de cégeps, d’universités, de centres de formation professionnelle ainsi que des spécialistes du marché du travail seront présents pour répondre à vos questions. Il sera même possible d’effectuer une recherche à l’aide d’une application permettant de trouver un emploi qui correspond à vos objectifs et valeurs et de fixer directement une rencontre avec un employeur.

Deux secteurs à votre disposition

Le secteur de la formation vous permettra de découvrir toutes les formations à votre disposition afin d’étudier dans le domaine de votre choix ou d’aider votre jeune à choisir sa future profession. Ce secteur se déroulera du 24 au 26 octobre.

L’autre secteur concerne les carrières. Ainsi, les Journées de l’emploi et de la formation continue se tiendront les 25 et 26 octobre et promettent d’être plus animées que jamais. Sortez votre plus bel habit, un service de prise de photo professionnelle gratuit sera à votre disposition afin que vous puissiez afficher une photo à l’allure professionnelle sur vos réseaux. De plus, des services de correction de CV, des conférences, des ateliers vous permettant de savoir comment vous «vendre» auprès des employeurs seront également organisés.

Enfin, évitez les frais de stationnement en utilisant le service de navettes gratuites à partir de GIT Services-conseils en emploi dans Vanier (premier départ des Halles Fleur de Lys à 9 h). Pour plus d’information, visitez le site internet www.saloncarriereformation.com.

Assister au Salon Carrière Formation de Québec, c’est profiter gratuitement d’une panoplie de ressources et d’activités afin de vous aider à trouver un emploi ou orienter votre avenir.

Rendez-vous au Centre de foires ExpoCité ! Entrée gratuite! 

SECTEUR FORMATION 
- jeudi 24 octobre : de 9 h à 16 h (secteur de la formation seulement); vendredi 25 octobre : de 9 h à 19 h 30; samedi 26 octobre : de 10 h à 16 h.

SECTEUR CARRIÈRE (2 jours seulement)
 - vendredi 25 octobre : de 9 h à 19 h 30 (service de navettes disponible); samedi 26 octobre : de 10 h à 16 h.

Pourquoi cette horreur et cette haine aveugle?

Le 9 août 2019, la violence poussée au-delà de l’impensable a provoqué une scène d’horreur sur la rue Arago Ouest dans le quartier Saint-Sauveur à Québec. Le Tunisien d’origine Frej Haj-Messaoud, 39 ans, accusé présentement de tentative de meurtre, a transformé en torche humaine son ex-conjointe âgée de 27 ans et originaire du même pays. Cette scène de cauchemar a eu lieu sous les yeux de la mère de la victime et des deux jeunes enfants issus du mariage raté de la victime avec son bourreau.

Les grandes chaînes de télévision québécoises ont ouvert les bulletins de nouvelles avec ce cas bouleversant qui a réactivé le débat sur la violence conjugale. Rappelons cependant que Frej Haj-Messaoud et son ex-conjointe ne vivaient plus ensemble depuis deux ans et, selon Radio-Canada, ils étaient divorcés depuis mars dernier.

Le politiquement correct ambiant au Québec et au Canada ne doit pas nous empêcher de nous poser une question capitale: pourquoi cette horreur et cette haine aveugle?

Dans Le Devoir du 14 août 2019, en se penchant sur le cas de la jeune Tunisienne aspergée d’essence puis brûlée par son ex-conjoint, la journaliste Francine Pelletier intitule sa chronique «Crime(s) d’honneur». Elle suggère que le bourreau de Saint-Sauveur aurait voulu défigurer son ex-conjointe pour lui enlever «sa capacité de séduire». La chroniqueuse du Devoir, qui invoque le «fantôme de la famille Shafia», estime en même temps «qu’il ne faudrait pas croire que ces crimes d’honneur sont strictement l’affaire des étrangers — notamment musulmans».

Dans une renversante entrevue exclusive accordée à partir de la Tunisie par le frère de l’agresseur à la journaliste aux affaires judiciaires et criminelles Marie-Laurence Delainey du 98,5 FM Montréal, celui-ci tente d’expliquer l’échec du mariage par la différence d’âge entre son frère (39 ans) et l’ex-épouse de ce dernier (27 ans) et par le fait que la victime «voulait vivre toute libre» et que son frère «voulait respecter la religion musulmane». À noter (pour tous ceux qui pourraient penser le contraire) que le divorce est permis dans la religion musulmane quand la vie de couple devient impossible.

«J’ai essayé de brûler ma conjointe, pourvu que Dieu nous envoie une solution», aurait confié Frej Haj-Messaoud à sa mère (rejointe par téléphone en Tunisie) avant son arrestation à Drummondville. Si ces propos attribués à l’agresseur sont reproduits fidèlement par son frère, il est difficile d’écarter complètement l’hypothèse d’une dérive de nature religieuse. Cependant, cette hypothèse ne doit pas être la source d’amalgames. Nous devons éviter les généralisations injustes.

Mihai Claudiu CRISTEA

Le MIDI investit 20 M$ par année pour un accompagnement personnalisé des futurs immigrants

Le 8 août 2019, le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion M. Simon Jolin-Barrette a annoncé un investissement majeur de 20 millions de dollars annuellement pour le déploiement d’un tout nouveau Parcours d’accompagnement personnalisé. Cette approche de proximité vise à mettre en place les meilleurs outils afin d’assurer une intégration réussie des personnes immigrantes.

Pour le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI), le lancement du Parcours d’accompagnement personnalisé est «l’une des pièces maîtresses de la réforme du système d’immigration québécois» entamé par le gouvernement du Québec. «Le Parcours valorise la pleine participation des personnes immigrantes à la vie collective et au marché de l’emploi du Québec. Il offre un encadrement accessible, flexible et adapté durant tout le processus d’intégration qui est propre à chacun», estime le MIDI.

Un premier contact sera établi entre un agent d’aide à l’intégration du MIDI et les candidats à l’immigration qui se trouvent encore à l’étranger. Ces derniers seront alors invités à entamer diverses démarches visant à faciliter leur intégration. Des séances d’information ainsi que des formations leur seront notamment offertes concernant la francisation, la reconnaissance des acquis professionnels et les différentes régions du Québec.

Les personnes immigrantes seront rencontrées à l’aéroport dès leur arrivée au Québec. Un premier rendez-vous avec un agent d’aide à l’intégration du MIDI sera ensuite prévu dans les cinq premiers jours ouvrables. Cette première rencontre permettra de définir les besoins spécifiques de la personne et d’établir un plan d’action individualisé.

Les agents d’aide à l’intégration du MIDI assureront un suivi de l’évolution de la personne immigrante et ajusteront, au besoin, le plan d’action afin d’offrir un service adapté aux besoins de chaque candidat.

Les personnes immigrantes seront invitées à suivre la session Objectif intégration pour se familiariser avec la réalité socioculturelle et les caractéristiques du marché du travail du Québec. Une allocation de participation de 185 $ sera par ailleurs offerte aux personnes immigrantes qui compléteront cette session.

Afin d’assurer l’implantation du Parcours d’accompagnement personnalisé, le MIDI a créé un nouveau poste, soit celui d’agent d’aide à l’intégration. À terme, l’embauche de 84 nouveaux intervenants est prévue. (L.I.C. — Source: MIDI)
L'édition imprimée
no. 166, Août 2019
3 000 exemplaires. 20 pages.
Disponible dès maintenant.
Voir les points de distribution