Nous sommes solidaires avec les familles des 176 victimes tuées
dans l’écrasement du vol d’Ukraine Airlines
en Iran le 8 janvier 2020.
L’armée iranienne a admis son erreur monumentale d’avoir frappé avec un missile
l’avion civil ukrainien peu après son décollage.
La jeune maman Paula Lima, Diana Peña et Stefan Edberg Finisse, les trois récipiendaires des prix reconnaissance Pascale-Clément 2019. (Photo: LIC)

Leur détermination de réussir à Québec, plus forte que l’hiver et tous les obstacles!

Jeune maman et ingénieure pour le Ministère des Transports du Québec, Paula Lima vient du Brésil. Agronome au Ministère de l'Agriculture, Stefan Edberg Finisse est originaire d’Haïti. Cofondatrice de Révolution Croissance et consultante en gestion stratégique, Diana Peña est Colombienne d’origine. Ce qui unit ces trois récipiendaires des Prix reconnaissance Pascale-Clément 2019, c’est leur détermination plus forte que l’hiver et tous les autres obstacles à surmonter pour réussir leur vie à Québec.

Mihai Claudiu CRISTEA

Sombre janvier

Je n’ai jamais aimé le mois de janvier et cela depuis mon enfance. (...) Depuis un an, j’associe ce mois-ci (au début duquel on se souhaite d’habitude une bonne année, une bonne santé et du bonheur) à la mort, après le départ aux étoiles de mon père le 1er janvier 2019, et cela risque d’être le cas toute ma vie.

L’écrasement le 8 janvier 2020 du vol Téhéran-Kiev d’Ukraine International Airlines, qui a tué 176 personnes dont 57 citoyens et résidents canadiens, m’a fait réaliser que par un curieux hasard (ou peut-être pas), plusieurs événements tragiques de la dernière décennie ont eu lieu en janvier. J’ai probablement eu ce déclic après avoir lu un troublant article de La Presse canadienne faisant le bilan provisoire et de brefs portraits des victimes canadiennes et rappelant que derrière chacune de ces victimes se trouvaient des destins ressemblant aux nôtres. (…)

La veille de cette tragédie qui a endeuillé principalement l’Iran, l’Ukraine et le Canada, Paris et plusieurs villes de France ont commémoré l’attentat terroriste islamiste du 7 janvier 2015 qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo et qui a horrifié (à quelques exceptions près) la planète entière. Le temps a fait son œuvre, l’émotion est moins forte qu’il y a cinq ans, mais ce jour où la France a perdu Charb, Cabu, Wolinski, Honoré et Tignous, ses meilleurs caricaturistes, devrait rester gravé à jamais dans nos esprits, qu’on soit Charlie ou non.

Le 29 janvier 2017, alors que tous les attentats semblaient être commis par des musulmans et au nom de l’islam, l’attentat terroriste de la Grande Mosquée de Québec a mis toute la ville et la province de Québec en état de choc. La fusillade déclenchée par Alexandre Bissonnette au cœur de la capitale québécoise a tué six et blessé cinq de nos concitoyens de religion musulmane.

Pendant que j’écris ces lignes dans mon pays d'origine sous un brouillard épais, la tempête de neige à Québec a forcé l'annulation des activités commémoratives des 10 ans du tremblement de terre digne de la fin du monde qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010. Plus de 225 500 personnes (soit presque la moitié de la population de Québec) ont perdu la vie sous les décombres. Pourtant, Haïti a fini par se relever et même si la lumière au bout du tunnel semble encore loin, les Haïtiens sont debout. Les miraculés du séisme (dont le jeune Jean Ricot Brutal, un mordu d’études qui vit aujourd’hui à Québec, président-fondateur de la Fondation Rêves pour les enfants d’Haïti) n’ont pas perdu leur croyance qu’au fond Dieu est bon, ni l’espoir que demain pourrait être mieux pour nous tous. À condition de rester solidaires, généreux et proches les uns des autres, sous le soleil ou sous la neige, peu importe le mois ou le jour du calendrier.

Mihai Claudiu CRISTEA

La mise en candidature pour les Mérites en francisation 2020 est commencée!

Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) a annoncé le 22 janvier 2020 l’ouverture de la période de mise en candidature pour les Mérites en francisation des personnes immigrantes. Les candidatures seront acceptées jusqu’au 28 février 2020.

Les Mérites visent à reconnaître et à souligner les efforts des personnes immigrantes ayant appris le français au Québec. Le concours a pour objectif de récompenser le travail des individus et des différentes organisations qui contribuent à encourager les personnes immigrantes dans leurs démarches de francisation.

En 2019, c’est une ambitieuse jeune de Québec, Yinela Araujo, originaire de Colombie, qui a été lauréate dans la catégorie Personne réfugiée non francophone. Elle a suivi ses cours de francisation au Centre Louis-Jolliet et a réussi son intégration avec le soutien de l’organisme Motivaction Jeunesse. Après ses progrès dans la langue de Molière, Yinela a participé à une campagne de sensibilisation de Motivaction Jeunesse en donnant trois conférences en français dans des écoles secondaires. Yinela Araujo a participé également à une expédition interculturelle de vélo en Gaspésie organisée par Motivaction Jeunesse dans le but d’offrir aux jeunes issus de l’immigration la chance d’aller à la rencontre de l’Autre, de mieux connaître leur terre d’accueil et de donner une image positive de l’immigration.

Cette année, comme pour les deux dernières éditions, les Mérites seront remis dans les cinq catégories suivantes: Personne immigrante non francophone, Personne réfugiée non francophone, Personne œuvrant dans le domaine de la francisation des personnes immigrantes, Partenaire institutionnel ou communautaire en francisation et Entreprise exemplaire en matière de francisation et d’intégration de son personnel immigrant.

La remise des prix s’effectuera en mai 2020, lors du Gala des Mérites du français organisé par l’Office québécois de la langue française en collaboration avec le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. Lors de ce gala, un professeur affilié au MIFI sera également honoré.

Les dossiers de candidature pour les Mérites en francisation doivent être transmis au plus tard le vendredi 28 février 2020, par courriel ou par la poste. Pour en savoir plus sur ce concours du MIFI, rendez-vous sur le site web Québec.ca/meritesenfrancisation.

(L.I.C. — Source: MIFI)
L'édition imprimée
no. 171, Janvier 2020
3 000 exemplaires. 20 pages.
Disponible dès maintenant.
Voir les points de distribution