Solidaires avec NICE! Solidaires avec l'ITALIE!

Le grand défilé aura lieu pour la toute première fois sur la 3e Avenue dans Limoilou. (Photo: archives LIC)

Le festival MondoKarnaval, plus beau et plus grand que jamais!

Sous le thème «Haïti, perle des Antilles», la 3e édition du festival MondoKarnaval fera vibrer comme jamais le cœur de Limoilou les 3 et 4 septembre 2016. L’événement se tiendra de nouveau au Lieu national historique Cartier-Brébeuf et réunira 45 spectacles, 35 pays et 500 artistes. Le traditionnel défilé, plus grand et plus coloré qu’en 2015, aura lieu cette année sur la 3e Avenue.

Selon sa directrice-fondatrice, Mme Doina Balzer, MondoKarnaval est «l’événement rassembleur par excellence à Québec» qui vise le rapprochement entre les cultures, la création d’une passerelle interculturelle et un «meilleur vivre-ensemble». (L.I.C.)

Le théâtre, une solution contre l’islamisme radical?

En juin dernier, deux semaines après l’attentat terroriste de Nice, le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) a annoncé qu’il injectera 165 000 $ dans cinq projets, dont la réalisation d’une pièce de théâtre pour lutter contre la radicalisation des jeunes au Québec. Le MIDI souhaite intervenir ainsi auprès de 17 000 jeunes de partout au Québec pour prévenir la radicalisation menant à la violence.

Selon le Journal de Montréal du 27 juin 2016, le Théâtre Parminou de Victoriaville montera une pièce de théâtre à saveur pédagogique qui sera présentée dès janvier 2017 auprès de jeunes de 14 à 17 ans dans plusieurs régions du Québec. Le spectacle, qui sera réalisé avec les jeunes et pour les jeunes, tentera «de faire la différence entre une saine défense des valeurs qui leur tiennent à cœur et celles qui pourraient les mener à la radicalisation», déclare la directrice artistique du théâtre, Mme Hélène Desperrier.

Je vais au théâtre depuis l’âge de cinq ans grâce à ma mère, qui m’amenait avec elle à Bucarest pour voir les plus grands spectacles et les plus grands acteurs de la scène roumaine. Avec le temps, cet art est devenu ma passion première. Dans la vingtaine, j’ai été pendant quelques années impresario, acteur de théâtre et chroniqueur théâtral. Je crois toujours en la magie du théâtre, en sa force de nous faire rêver et de nous rendre meilleurs. Cependant, cette mesure du MIDI de combattre la radicalisation islamiste des jeunes québécois par le théâtre me semble pour le moins naïve.

Je ne doute aucune seconde des bonnes intentions et du talent des réalisateurs du Théâtre Parminou qui se sont donnés comme mission artistique «de développer un théâtre populaire engagé dans les problématiques sociales de son époque», comme on peut le lire sur le site Web de cet organisme unique en son genre au Québec. Mais une question me revient en tête dans sa version québécoise: ça va-tu marcher? Personnellement, j’en doute.

Pensez-vous que les jeunes Québécois qui admirent en cachette Mohamed Bouhlel, le fou d’Allah qui a fait un carnage à Nice, ou les monstres à visage humain de Paris, Bruxelles, Istanbul, Saint-Étienne-du-Rouvray, Charleroi, Ottawa, St-Jean-sur-Richelieu ou tout récemment Strathroy en Ontario seront émus par cette louable démarche artistique? Pensez-vous que les jeunes qui se radicalisent sur Internet et qui cherchent des moyens pour tuer «le plus de mécréants possible» éclateront en sanglots et demanderont pardon pour leurs mauvaises pensées à la fin du spectacle? Voyons donc! S’il arrive qu’ils soient présents dans la salle, ils s’ennuieront à mort ou riront dans leur barbe imaginaire…

J’estime qu’au-delà de cette parade gouvernementale appelée «lutte en amont contre la radicalisation», les autorités québécoises et canadiennes marcheront encore plus sur des œufs après l’attentat de Nice en ce qui concerne les autres dérives de l’islamisme. Le gouvernement Couillard sera encore plus craintif de s’attaquer aux signes ostentatoires extrêmes comme le voile intégral (interdit par la France depuis cinq ans déjà). L’adoption du projet de loi 62 sur la neutralité religieuse de l’État qui prévoit des services publics à visage découvert sera probablement reportée aux calendes grecques.

Mihai Claudiu CRISTEA

Des films provenant de plus
de 20 pays au Festival de cinéma de la ville de Québec P

Du 14 au 24 septembre, le Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ), présenté par Québecor, prendra d’assaut la capitale nationale, au grand bonheur des amateurs du septième art. Pour sa sixième présentation, l’événement est fier de proposer un magnifique éventail de courts et longs métrages d’ici et d’ailleurs qui saura combler les cinéphiles comme les néophytes.

En plus de mettre en lumière le talent québécois, notamment grâce au film d’ouverture PAYS de Chloé Robichaud et au dernier bijou de Xavier Dolan Juste la fin du monde, qui s’est mérité le Grand Prix du jury à Cannes en mai dernier, le festival est heureux d’offrir une place de choix aux réalisations cinématographiques internationales. Cette année, ce sont des œuvres de plus d’une vingtaine de pays qui seront projetées tout au long de l’événement, incluant la Syrie, la Suède, l’Inde, la Serbie et la Suisse.

Le long métrage brésilien Aquarius de Kleber Mendonça Filho sera projeté au FCVQ le lundi 19 septembre.

La fête du cinéma de la ville de Québec n’en serait pas une sans une remarquable sélection de longs métrages. Parmi les œuvres qui seront projetées lors de cette sixième présentation, soulignons l’excellent film brésilien Aquarius qui a séduit le public lors du dernier Festival de Cannes. Notons également les longs métrages À peine j'ouvre les yeux, en provenance de Tunisie, La montagne magique, de Roumanie, le film français La vache, mettant en vedette l’humoriste Jamel Debbouze et l’acteur franco-algérien Fatsah Bouyahmed, Stories of our Lives, de l’Afrique du Sud, et Sutak, du Kirghizistan, pour ne nommer que ceux-là.

Des courts métrages en provenance de la Russie, des Pays-Bas, de la France, de la Colombie, de la Croatie, de la Belgique, de la République tchèque et des États-Unis se disputeront également les honneurs dans le cadre de la nouvelle section compétitive que sera le «Grand Prix de la compétition internationale – courts métrages». Aussi en nouveauté cette année, le FCVQ donnera carte blanche au Festival international du court métrage de Hambourg qui proposera une sélection de huit courts métrages allemands, tous genres confondus.

Désireux d’offrir un festival accessible à tous, le FCVQ se fait un point d’honneur de sous-titrer la grande majorité des œuvres présentées, en anglais lorsque le film est francophone, et en français lorsqu’il est anglophone.

Pour connaître la programmation complète du sixième Festival de cinéma de la ville de Québec ou pour vous procurer votre CinéPasse FCVQ, visitez le www.fcvq.ca.

L'édition imprimée
no. 130, Août 2016
3 000 exemplaires. 20 pages.
Disponible dès maintenant.
Voir les points de distribution

Le père du chanteur d’origine roumaine
Corneliu Montano a besoin de votre aide!

Par le biais de la Communauté Roumaine de Québec et de la chanteuse Catalina Mirica, nous venons d’apprendre que le père du chanteur québécois d’origine roumaine Corneliu Montano, finaliste de Star Académie en 2004), doit subir un traitement urgent aux États-Unis qui pourrait lui sauver la vie. Le père de Corneliu, M. Vasilica Munteanu, a reçu récemment un diagnostic de cancer du pharynx de stade 4 qui demande un traitement extrêmement urgent.

Comme les médecins du Québec lui ont donné seulement 6 à 8 semaines de vie, il existe une chance de sauver la vie de M. Vasilica Munteanu aux États-Unis où il possède encore une assurance médicale partielle. Cependant, malgré ses propres efforts financiers, il lui manque environ 5 000 $ afin de poursuivre ses traitements pour tenter de vaincre le cancer. 
Si vous pouvez faire un don, il sera grandement apprécié!


Vous pouvez faire un don par Virement Interac au nom de Corneliu Montano par le biais de l’adresse courriel catalina.corneliu.presse@gmail.com. 


Il est également possible d’envoyer votre don par chèque (ou par mandat-poste) fait à l'ordre de «l’École de chant Catalina Mirica» et l’envoyer à l’adresse suivante: L’École de chant Catalina Mirica, 1640, rue Damiron, L'Ancienne-Lorette (QC) G2E 2L7. 


Un spectacle-bénéfice pour soutenir cette cause aura lieu le samedi 10 septembre 2016 à 19 h à l'Expo-Théâtre de la Visitation à Québec avec Ca­talina Mirica, Corneliu Montano et d’autres invités surprises. Les billets sont déjà disponibles au prix de 20 $ Vous pouvez acheter vos billets dès mainte­nant en écrivant à catalina.corneliu.presse@gmail.com ou par téléphone au 418 907-9450.

Vasilica Munteanu, Corneliu Montano et Catalina Mirica vous remercient de tout cœur de votre solidarité et de votre soutien. (L.I.C.)